Origine des couleurs Nationales

A la bataille de Vouillé contre Alaric en 507 la chape de Saint Martin de Tours, une étoffe bleue, devient, consacrée par la victoire, le drapeau de la fondation de la Monarchie et de la Nation Franques.

Lors de la réunion du Vexin à la couronne, Louis le Gros se déclare le porte-enseigne de Saint Denis, et la bannière rouge de l’antique abbaye devient pour les expéditions du ban et de l’arrière ban la seule bannière nationale.

De Clovis à Louis le Gros, en passant par les victoires de Charles Martel et le grand règne de Charlemagne, nous avons le  bleu 

De Louis le Gros à Charles VI, en passant par Bouvines, par le grand règne de Saint Louis et le connétablie de Duguesclin, nous avons le  rouge  par l’oriflamme, qui était de rouge et frangée d’or.

Depuis Charles VI jusqu’à Charles IX, nous revenons au bleu. Charles IX adopte le blanc, et Henri IV le consacre en portant aussi haut que sa gloire le drapeau blanc, qui fut jusqu’à Fontenoy et jusqu’à Alger, le drapeau des Bourbons de France.

L’assemblage de ces trois couleurs forme un drapeau tricolore, et c’est à ce titre que, le 17 Juillet 1789 et le jour de la Fête de la Fédération, on le saluait comme une figuration parlante de quatorze siècles d’existence et de grandeurs nationales.

Charles IX et le muguet du 1er mai

Charles-IXSacré Charles IX. Si l’enfant roi avait couché ses souvenirs de jeune souverain sur un parchemin, la tradition du muguet du 1 er mai serait établie une bonne fois pour toutes. Or là, l’histoire (ou la légende) a une version couramment admise mais aussi une ribambelle de variantes à y faire perdre son latin à plus d’un Médicis. Lire la suite…

Des joyaux de la Sainte-Chapelle exposés au Kremlin

L’objectif de l’exposition est de familiariser le public russe avec l’art gothique français ainsi qu’avec la période de règne de Saint Louis, en suscitant un intérêt pour cette page de l’histoire française. Qui sait, peut-être ces chefs-d’œuvre les encourageront-ils à aller poursuivre leur découverte, cette fois-ci en France ?

Avec 78 chefs d’œuvres de l’art gothique français présentés au Kremlin, la capitale russe accueille une exposition sans précédent consacrée au roi Saint Louis et aux reliques de la Sainte-Chapelle.

Pour certains de ces joyaux, il s’agit du premier « voyage » en dehors de la France.

Statue d’Isabelle de France (Ile-de-France, vers 1300 ; Collégiale Notre-Dame de Poissy).  

Source : https://fr.sputniknews.com/photos/201703031030309584-kremlin-musee-exposition-france-sainte-chapelle-saint-louis/