Les châteaux des Rois de France

La Cour Royale est itinérante et traverse le royaume de Château en Château, principalement en Ile de France et dans le Val de Loire.

En 1682, Louis XIV choisira de demeurer à Versailles.

Ci-dessous la présentation non exhaustive de quelques résidences royales.

chateaux-loire-carte

CHATEAU D’AMBOISE

Indre et Loire (37) 25 km de Tours  Classé M.H. en 1840

Chateau_d'amboise_depuis_l'ile

=> www.chateauamboise.com

Construit par les Ducs d’Anjou, Château du Val de Loire, IL appartenait à la famille d’Amboise, qui ayant comploté contre le Roi Charles VII,  voit son bien confisqué et devenir demeure royale. Embellie par Charles VIII qui y nait et y meurt à l’âge de 28 ans, en 1498, après avoir heurté de la tête un linteau de porte.

Les modifications et embellissements seront apportées par Louis XII et bien sur  François 1er qui lui préféra ensuite Chambord, Blois et Fontainebleau . C’est dans la chapelle du château qu’est enterré Léonard de Vinci.

Il deviendra une prison de luxe notamment pour Nicolas Fouquet un moment et le Duc de Lauzun, Louis Philippe 1er en héritera et il sera transformé en maison pour personnes âgées. En 1970 Henri d’Orléans le donné à la Fondation Saint louis

 

CHATEAU D’ANGERS

Maine et Loire (49) Classé M.H. en 1875

Angers
=> angers.monuments-nationaux.fr

Une ancienne forteresse avait été construite au XIIème siècle, par Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre, A la mort de Richard Cœur de Lion fils d’Henri II et d’Aliénor d’Aquitaine,  Philippe Auguste en hérite, Saint Louis, fit élever 17 tours noires cerclées de blanc, de 40 m de haut. Les Ducs d’Anjou continuent la construction par le châtelet, la chapelle..et Louis 1er d’Anjou commande une tenture exceptionnelle vers 1377 de 140 m de long et 6 m de haut, illustrant l’Apocalypse de Saint Jean et couvrant une surface totale de 850 m², composée de 6 tableaux de 23 m de long. Très endommagée par le temps, elle a été restaurée et on peut toujours admirer les 100 mètres  exposés aujourd’hui.

En 1481, l’Anjou fut réuni au royaume royal par Louis XI.

http://www.angers.fr/actualites/detail/article/10332-saint-louis-roi-de-france-en-anjou/

Le Centre des monuments nationaux présente l’expo « Saint Louis, roi de France en Anjou » au château d’Angers auquel le monarque préféré des Français donna son enceinte actuelle à partir de 1230. Exposition « Saint Louis, roi de France en Anjou », à voir jusqu’au 25 janvier 2015, de 10h  à 17h30

CHATEAU DE BELLEVUE à MEUDON

Hauts de Seine (92) 
Classé M.H. en 1974
BELLEV~1 Le château de Bellevue était un château construit au XVIII siècle pour Madame de Pompadour à Meudon (Hauts-de-Seine), Louis XV le céda à sa favorite. A la révolution, il fut dépouillé et il n’en reste plus que la glacière et la terrasse.

CHATEAU DE BLOIS

 Loir et Cher (41)  – 14 km de Blois Classé M.H. en 1840

 Chat Blois

=> chateaudeblois.fr

Château Royal, acheté par le Duc d’Orléans en 1391 (frère du Roi Charles VI), dont le petit-fils Louis XII y résidera plus longtemps qu’à Paris. François 1er agrandit le Château en 1515, Henri III y séjourne avec sa cour (Roi de 1574 à 1589) et c’est dans ce château que le Duc de Guise fut assassiné le 23 Décembre 1588 et ses cendres dispersées dans la Loire.

Au XVIIème le château fut délaissé par les souverains, le frère de Louis XIII, Gaston d’Orléans s’y installe avec sa cour quand il est exilé à Blois. Epargné par la révolution, il est restauré au XIXème siècle.

 CHATEAU DE CHAMBORD

Loir et Cher (41) Classé M.H. en 1840

Patrimoine mondial de l’Unesco en 1981

Le plus vaste château de la Loire

128 m de façade, 440 pièces, 365 cheminées, et un parc de 5 500 hectares

chambord404x211

www.chambord.org

Il existait déjà un château fortifié sur les lieux au X° siècle, détruit par François 1er pour y réaliser un édifice de style Renaissance, qui devient sa résidence de chasse, il n’y séjournera pourtant que 72 nuits. A sa mort les lieux sont délaissés par les rois successifs,  Louis XIII y séjournera une seule fois, il faudra attendre Louis XIV pour que des travaux soient de nouveau entrepris, Molière y joue sa pièce du Bourgeois Gentilhomme en 1670, Louis XV le donnera au Maréchal Maurice de Saxe qui en devint le gouverneur à vie.

A la révolution, le château sera pillé, dépossédé de tous ses meubles, vendus ou volés.. un vrai désastre.

Grâce à une souscription nationale, le château sera offert à Henri d’Artois en 1821. Né en 1820, le Duc de Bordeaux, fils du duc de Berry assassiné est le chef de la branche aînée des Bourbons. Qui devient  « comte de Chambord », il n’y résidera que l’année 1871 appelant à la restauration de la monarchie.

Pendant la guerre en 1870, il va servir d’hôpital.

Il deviendra la propriété du duc Robert de Parme, héritier du Comte de Chambord son oncle maternel jusqu’en 1930, date à laquelle l’état français en fait l’acquisition pour la modeste somme de 11 millions de francs/or. L’état entreprenant sa restauration pour en faire un haut lieu de l’histoire de France.

Actuellement réserve de chasse présidentielle

CHATEAU DE CHENONCEAU

Indre et Loire (37) 25 km de Tours

Classé M.H. en 1840 et 1962

Le plus visité après Versailles

chateau-de-chenonceau_b

www.chenonceau.com

Le premier château et son moulin, édifiés au XIIIème siècle seront rasés et reconstruits par la famille noble MARQUES en 1432. Une mauvaise gestion du domaine entraine la saisie du fief par Thomas BOHIER en 1496 Receveur Général des Finances de Normandie, ayant servi Louis XII et François 1er . Ne sera conservé que le donjon et les travaux de construction de ce nouveau château Renaissance seront surveillés et conduits par Mme BOHIER (Katherine BRICONNET) la première femme à s’occuper de Chenonceau et à y apporter ses marques.

Le château fut par la suite confisqué par le Roi François 1er qui l’offrit en 1547, à sa favorite Diane de POITIERS qui va entreprendre avec l’architecte DELORME la construction du pont aux 5 arches sur le Cher. A la mort du roi, sa femme Catherine de MEDICIS reprend Chenonceau et offre à sa rivale le château de Chaumont sur Loire, en contrepartie.

Catherine de MEDICIS fait édifier sur le pont la célèbre galerie. Cette demeure royale, verra des fêtes nombreuses et fastueuses jusqu’au décès du Roi Henri III assassiné en 1589, sa veuve Louise de LORRAINE, s’y réfugie après le décès de son mari, et y demeurera jusqu’à sa mort 11 ans plus tard, en 1601, dénommé la Reine Blanche, car toujours vêtue de blanc, selon l’étiquette du deuil royal de l’époque.

Il va être délaissé pendant un siècle, pour renaître grâce à une femme, Madame DUPIN, au XVIII ème siècle, dont le mari, fermier général, achète le château le 9.06.1733 au Duc de Bourbon. Mme DUPIN, d’une grande beauté, intelligente, artiste, fort cultivée, tient un salon littéraire très prisé par VOLTAIRE, FONTANELLE, BUFFON, ROUSSEAU.  Voltaire la surnommait «  La déesse de la beauté et de la musique ».

A la mort de son mari en 1769, elle s’y installera définitivement jusqu’à la Révolution  et après sa mort le 20.11.1799, son petit neveu le Comte René François VALLET de VILLENEUVE, le vend en 1864 à Madame PELOUSE d’origine écossaise, puis en 1913 il passe aux mains de la famille MENIER, grand industriel, petit fils du fondateur de la chocolaterie éponyme, il est encore de nos jours, toujours aux mains de cette famille et de ses descendants. Jusqu’à nos jours, ce sont des femmes qui l’ont entretenu et l’embelli d’où son nom de « Château des Dames ».

Le château sera transformé en hôpital pendant la grande guerre, plus de 2254 blessés y seront soignés.

Très beaux jardins à la française, dont celui de Catherine de Médicis derrière le donjon, et celui de Diane de Poitiers , sur la rive du Cher,  avec un vignoble réputé.

CHATEAU DE CHINON

Indre et Loire (37) 39 km de Tours – Classé M.H. en 1840 et 1926

Chinon

=> Forteressechinon

Forteresse royale, ce site existe depuis 3000 ans, à l’époque gallo romaine, Chinon était déjà un petit bourg, c’est vers le VI et Xème siècle, qu’un château est construit sur un éperon rocheux, endroit stratégique entre 3 provinces Anjou – Poitou et Touraine.

Il connut de nombreux propriétaires dont les Comtes de Blois, d’Anjou, les Plantagenets : Henri II de 1160 à 1189 date de son décès dans les lieux, puis Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre y régnèrent jusqu’en 1204.

Philippe Auguste qui s’empare du château le 23/06/1205 après 9 mois de siège, fait construire une tour imprenable, la Tour du Coudray, afin d’assurer la défense du château ; la trêve de Chinon rend ces territoires au Roi de France.

Philippe le Bel, puis le dauphin, le futur Charles VII s’y installent et c’est là que Jeanne d’Arc le 25 février 1429 vient l’épauler pour la reconquête du royaume; Elle lui dit : « Gentil dauphin, je te dis de la part de Messire Dieu que tu es le vrai héritier du trône de France » devenu roi, Charles VII et son épouse Marie d’Anjou occuperont les lieux pendant plus de 25 ans y apportant de nombreux aménagements.

Ensuite le château va se dégrader et tomber en ruines

Propriété de l’état, il est classé monument historique en 1840, depuis 2003, un programme de restauration exceptionnel est mis en œuvre pour sauver cette forteresse médiévale.

CHATEAU  DE COMPIEGNE

  Oise (60) Classé M.H. en 1994

Compiègne                                                                 

=> palaisdecompiegne.fr/

Le plus ancien remonte au temps de Clovis et on retrouve de nombreux actes officiels datés de Compiègne, Clotaire y décède en 561 ; Dagobert 1er y réunit le parlement qui décide de la fondation de la Basilique de Saint Denis.

Haut lieu de décisions et d’assemblées sous les Mérovingiens, Carolingiens comme sous les Capétiens,

Le pouvoir politique sous Saint Louis sera transféré à la basilique de l’abbaye de St Corneille.

C’est Charles V en 1374 qui fera construire sur des terres de l’abbaye, un nouveau château. Charles VII y séjourne après son sacre et la tradition se perpétuera par la suite pour tous les monarques sacrés rois à Reims, il devient une étape obligée jusqu’à Charles X.

Les rois s’y plaisent et viennent régulièrement dont Louis XIII. Louis XIV aime y chasser, mais ne le trouve pas très confortable :  » A Versailles, je suis logé en Roi, à Fontainebleau  en Prince, à Compiègne en paysan« , aussi fera-t’il construire de nouveaux appartements pour ses 75 séjours.

Louis XV l’aménage  de 1736 à 1740 et décide en 1751 avec l’architecte Ange-Jacques Gabriel une reconstruction totale, qui ne sera terminée qu’en 1788. Entre temps Louis XV y organise une réception en l’honneur de la future reine Marie Antoinette d’Autriche le 14.05.1770 .

Après la révolution, c’est Napoléon qui l’entretient, et le château devient demeure impériale, entièrement restaurée. C’est à Compiègne qu’à eu lieu le 27.03.1810, la première entrevue avant le mariage,  de la nièce de Marie Antoinette, Marie Louise d’Autriche avec Napoléon .

Charles X  roi de 1824 à 1830 y fait de brefs séjours

Louis-Philippe, roi de 1830 à 1848  y fait célébrer le mariage de sa fille aînée Louise avec le roi des Belges Léopold Ier, le 9 Août 1832

Napoléon III empereur des Français de 1852 à 1870, y installe sa cour, et par la suite y fait des séjours annuels en automne pour la chasse dans la forêt de Compiègne, et où ont lieu de nombreux bals, fêtes théatrales. Mérimée y a d’ailleurs composé sa fameuse dictée lors d’une de ces soirées.

 En 1919 un incendie va endommager les appartements royaux. Les armistices du 11.11.1918 et du 22.06.1940 sont signées dans la forêt de Compiègne.

CHATEAU DES DUCS DE BRETAGNE

 Loire Atlantique (44) – Classé M.H. en 1840   

ChateauDesDucsDeBretagne20090906

Vendu par l’état à la Ville de Nantes en 1915

=> Chateaunantes

Résidence ducale d’abord, qui devient ensuite forteresse royale.

Le 1er château «  de la Tour Neuve » date de 1207 demeure des Ducs de Bretagne

En 1466 François II de Bretagne construit un nouveau château de 7 tours de schiste et de granit, un chemin de ronde, et le transforme en forteresse. Sa fille Anne de Bretagne reine de France de 1491 à 1514, améliore les lieux avec la construction de la Tour du Fer à Cheval.

1514 sa fille Claude l’enrichit d’un bâtiment Renaissance.

1532, le château devient demeure royale lors de l’union de la Bretagne à la France, c’est la résidence bretonne des rois de France.

Il est ensuite transformé en prison puis en arsenal au XVIIIème siècle

CHATEAU DE FONTAINEBLEAU

 Seine et Marne (77)

Classé M.H. 1862 -1913 – 1930 – 2008 – 2009

Patrimoine mondial de l’Unesco 1981

 Fontainebleau_Castle_(2735351636)

=> Chateaudefontainebleau.fr

Fontainebleau est le seul château royal et impérial habité successivement pendant 7 siècles. Il comprend plus de 1500 pièces, avec 130 hectares de parc.

Le château doit son origine au plaisir des rois pour la chasse, forêt très giboyeuse, son nom vient d’une fontaine dite de Bliaud ou Blaud.

Louis VII, Philippe Auguste, St Louis, y vécurent, Philippe le Bel y naquit et mourut.

C’est François 1er qui le reconstruit presque entièrement (le donjon seul sera conservé),  l’embellit, en étendant le domaine. A la suite de ses campagnes militaires en Italie, le Roi invite des artistes italiens, comme Léonard de Vinci, Rosso et Primatice et s’ouvre à la Renaissance italienne, créant un nouveau style décoratif synthèse de l’art italien et français, qui constituera «  L’Ecole de Fontainebleau ».   Roi bâtisseur, il encourage les arts et attire de nombreux artistes, pour embellir aussi bien l’extérieur que l’intérieur du château par des décorations somptueuses et ce urant tout son règne.

Son fils Henri II continuera l’œuvre de son père avec la Salle de Bal

Henri IV l’agrandit par la Cour des Offices, Cour des Princes, le jeu de Paume.

Louis XIV vient souvent au début et à la fin de son règne avec Mme de Maintenon.

Louis XV et XVI transforment surtout les appartements.

Louis Philippe 1er y marie son fils le 30.05.1837, Ferdinand Philippe d’Orléans avec Hélène de Meklembourg Schwerin. La République le transforme en Musée.

CHATEAU DE GIEN

 Loiret (45) – 68 km d’Orléans

Classé M.H. en 1840

Gien_(11)

=> musees.regioncentre.fr

Ce château fut l’un des premiers grands châteaux royaux de la Loire

Edifié de 1484 à 1500 sur une ancienne forteresse médiévale remontant à Charlemagne par Anne de Beaujeu, fille de Louis XI et régente de France

Jeanne d’Arc y séjourna avant le sacre du Roi Charles VII

En  1523, François 1er y confie la régence à sa femme Louise de Savoie

En 1652  Anne d’Autriche, Louis XIV et Mazarin y demeurent pendant la Fronde.

En 1823 il devient propriété du département du Loiret

 

CHATEAU DE LANGEAIS

 Indre et Loire (37) – 24 Km de Tours

chateau_langeais_kentishman_original

 C’est Louis XI qui craignant une attaque bretonne, fit édifier cette forteresse vers 1460. Le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne y fut célébré  

  

CHATEAU DE LOCHES

 Loir et Cher (41) – 40 km de Blois

Classé M.H. en 1862 – 1886 – 1889 – 1962

 Logis_royal_Loches

Datant du XIème siècle, c’est un des premiers châteaux à posséder un donjon en pierres et non plus en bois. Reconstruit au XIV et au XVIème siècle, Jeanne d’Arc y rencontre le Roi Charles VII et le convint de se faire sacrer à Reims.

Il est connu surtout comme forteresse médiévale et  servit de prison jusqu’au début du XXème siècle.

PALAIS DE LA CITE (PALAIS DE JUSTICE)

Paris (75)

Déjà capitale administrative et militaire du temps des romains, les rois mérovingiens s’y installent de même que les capétiens.

St Louis y élève la Sainte Chapelle consacrée en 1248, Eudes 1er Comte de Paris  et Huges Capet y demeurent, Philippe Le Bel  (roi de 1285 / 1314) fait reconstuire le Palais et crée la Conciergerie.

Palais royal jusqu’à Charles V (Roi 1364 / 1380) qui préfera demeurer au Louvre ou à Vincennes

La Cour de Justice s’installera dans les lieux.

PALAIS DU LOUVRE ET DES TUILERIES

Paris (75)

PALAIS DU LOUVRE

En 1200 Philippe Auguste fait construire le château fort du Louvre avec un donjon pour servir de forteresse militaire ot où il abrite ses archives, son trésor, tout en demeurant au Palais de la Cité.

C’est Charles V qui va le transformer en résidence avec la fameuse « librairie » puis c’est le désert pendant 150 ans.

En 1527 François 1er y entreprend des travaux mais c’est seulement en 1546 qu’il fait construire un palais sur les fondations de la forteresse, qu’Henri II continuera, sa veuve Marie de Médicis décide d’habiter le Louvre et demande à l’architecte DELORME d’élever un château à 500 mètres du Louvre,  » Les Tuileries ». Le Pavillon de Flore sera construitsous Henri IV,  le Pavillon de Marsan sous Louis XIV, et un passage couvert relie les 2 édifices. Louis XIII agrandit considérablement les lieux avec le Pavillon de l’Horloge, la Galerie Apollon… jusqu’à ce que Louis XIV déplace la Cour à Versailles, le Louvre devenant alors le lieu de résidence des artistes..

C’est dans le salon carré qu’est célébré le mariage de Napoléon et Marie-Louise d’Autriche en 1810.

Napoléon III en achèvera les travaux en 1852 soit après plus de 3 siècles.

 PALAIS DES TUILERIES

Paris (75)

Incendie 1871

Destruction 1883

Louvre

1002657-Palais_des_Tuileries_Paris

=> www.tuileries.org

Ce nom vient de la fabrique de tuiles qui s’élevait au XVIème siècle, sur le lieu dit « La Sablonnière ». Catherine de Médicis au décès d’Henri II installe la cour au Louvre et fait construire sur cette emplacement par Philibert Delorme, une maison à l’italienne. Henri IV construit la grande galerie et le pavillon de Flore qui réunit le Louvre aux Tuileries. Le Nôtre embellit le parc.

De 1789 à 1792 c’est la famille royale de Louis XVI qui se voit contrainte d’y demeurer durant trois années, le 21.07.1791 c’est la fuite à Varennes, et le 10 août 1792 les émeutiers assiègent le palais et massacrent 600 gardes suisses du roi. Le 10.05.1793 la Convention occupe les lieux et le Conseil des Cinq-Cents en 1796 ; Le palais est nommé « Palais National » Beaucoup d’évènements historiques marquent les lieux, notamment la chute de Robespierre.

Le 19.02.1800 Napoléon s’installe dans les appartements du Roi. Il fait construire la Salle du Conseil, le théâtre et fait édifier l’Arc de Triomphe du Carrousel ;

Louis XVIII y demeure aussi et sera le seul Roi à y mourir en 1824. Charles X prend sa suite jusqu’à la révolution de juillet qui l’en chasse

Le palais fut pillé et Louis Philippe fit faire de grands travaux de rénovation.

Puis le second Empire, transforma le palais en résidence impériale, avec le mariage civil de Napoléon III et Eugénie de Montijo le 29 janvier 1853 jusqu’en 1870. Il entreprit la réunification des Tuileries et du Louvre en 1870. Après la chute du Second empire et la guerre franco prussienne le palais fut totalement détruit par un incendie en mai 1871.

CHATEAU DE MADRID

  Neuilly sur Seine (92)

chateau madrid

En 1525 François 1er est prisonnier à Madrid en Espagne, Charles Quint lui rend sa liberté contre la session de la Bourgogne au traité de Madrid.  De retour à PARIS, le roi  décide de construire en 1528 un château dans le bois de Boulogne, comprenant un corps de bâtiment et des pavillons. Les murs de façades sont couverts de faïence.

Henri IV y reçoit ses favorites, Mlle d’Entragues et la Belle Gabrielle d’Estrées, puis il donne le château à sa femme Marguerite de Valois.

Louis XIII vient y chasser, et s’y réfugier avec sa femme Anne d’Autriche lors d’une épidémie. 

Louis XIV et Louis XVI ne viendront pas

Déjà en ruine, il est vendu en 1793 au sieur Leroy pour être démoli et c’est ainsi qu’un des plus beaux chefs d’œuvre de la Renaissance disparait.

Des fragments du décor de céramique émaillée se trouvent au musée Carnavalet.

CHATEAU  DE MARLY

Yvelines (78)

320px-Marly_1724                                       

Edifié pour Louis XIV,  par Jules Hardouin Mansart de 1679 à 1686, année où le Roi en prend possession, avec une douzaine de pavillons pour ses invités n’offrant que 24 logements et de très beaux jardins.

Le Roi vient s’y détendre, et en fait un lieu de loisirs, et de plaisir, pour des fêtes restreintes d’une centaine de courtisans à chaque fois.

Il sera délaissé par Louis XV et Louis XVI, pillé en 1789, le mobilier est vendu, en 1800 un industriel M. SAGNIEL crée une filature de coton avec 300 ouvriers, mais au bout de 6 ans il fait faillite, et offre le domaine à Napoléon qui le refuse, SAGNIEL démolit le château pour vendre les matériaux et le terrain. L’acquéreur va céder l’ensemble à Napoléon dont l’armée finit de détériorer l’édifice. Aujourd’hui il ne reste que le parc et les fondations des pavillons.

Les « Chevaux de Marly » de Coustou,  Place de la Concorde à Paris proviennent de l’abreuvoir de ce château

=> Chateaumarly.wifeo.com

Visite : Marly le Roi (Simone Bourdoux)

Louis XIV à Marly

CHATEAU DE MEUDON

 Hauts-de-Seine (92)

Classé M.H. en 1972 – 2000

   CHATEAU DE MEUDON                                                                

=> chateau-meudon.wifeo.com

Propriété du Grand Dauphin fils de Louis XIV, qui meurt dans son château de Meudon le 14.07.1711 à 49 ans.

Louis XV lui préférera le Château de Bellevue qu’il a offert à Mme de Pompadour.

=> restaurermeudon.wifeo.com

CHATEAU DE MONTRICHARD

Loir et Cher (41) – 44 Km de Tours

Classé M.H. en 1877

 640px-Chateau_de_Montrichard_(Loir-et-Cher)

Philippe Auguste Roi de 1180 à 1223, et Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, se disputent le château et Louis XI l’ayant acquis vers 1460 y fait célébrer le mariage de ses deux filles, Anne de France en 1474  avec Pierre de Beaujeu devenu Duc de Bourbon et  Jeanne (La boiteuse) avec le futur Louis XII en 1476 qui par la suite fit annuler ce mariage pour épouser Anne de Bretagne.

CHATEAU DE LA MUETTE

 Paris (75)

Paris_chateau_muette

=> www.oecd.org/fr/general/histoireduchateaudelamuette

Au XVIème siècle, pavillon de chasse, puis Philippe d’Orléans en 1716 en fait l’acquisition pour sa fille Marie Louise Elisabeth d’Orléans  devenue duchesse de Berry en 1710 , et l’agrandit. Elle organise de nombreuses fêtes dans les lieux jusqu’à son décès le 20 juillet 1719. Devenu propriété de Louis XV, le Roi avec l’aide des architectes Gabriel père et fils, le reconstruit et embellit les jardins,  pour y séjourner régulièrement.

En 1770 Marie Antoinette y séjourne juste avant la célébration de son mariage avec Louis XVI à Versailles et  elle y viendra de temps en temps après son mariage.

En 1783, les jardins de la Muette servent à Pilâtre de Rozier pour faire sa première ascension en montgolfière au dessus de Paris.

A la révolution, le domaine est divisé et vendu. Les 2 ailes du vieux château sont transformées en guinguettes.

A la restauration, vu l’état du château et le coût des réparations, rien n’est fait, c’est en 1820, que Sébastien Erard,  facteur de pianos, professeur de Marie-Antoinette, achète l’une des 2 ailes et le jardin, il restera dans la même famille jusqu’en 1854.

PALAIS ROYAL

 Paris (75)

 Palais-Royal

En 1624 Richelieu achète rue St Honoré un hôtel et les terrains environnants pour y faire construire le Palais Cardinal qu’il lègue au Roi. A la mort de Louis XIII, la Reine Anne d’Autriche le transforme en Palais Royal , et résidence de la Cour.

Il passe ensuite aux Orléans. Richelieu avait son opéra, de même pour les Orléans, mais il brûle en 1763, il sera reconstruit et inauguré en 1770 mais une nouvelle incendie le ravage en 1781

1789 Camille Desmoulins appelle le peuple à l’insurrection, le Duc d’Orléans ayant pris le nom d’Egalité, le Palais devient le Palais Egalité. Puis il sera pillé, en 1871 la Commune ordonne son incendie, qui bien que très endommagé sera restauré entre 1872 / 1874 ;

Il abrite le Conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel.

CHATEAU DE PAU

Pyrénées-Atlantiques (64)

Classé M.H. 1840

 chateau Pau

=> www.musee-chateau-pau.fr

Château du XIIème siècle,

Marguerite de Valois épouse de Henri d’Albret et sœur de François 1er y laisse son empreinte, sa fille Jeanne d’Albret épouse Antoine de Bourbon, 5 enfants naîtront dont 2 survivront dont Henri  né le 13.12.1553,bercé dans une carapace de tortue, conservée au château (roi de Navarre  de 1572-1610, Roi de France sous le nom d’Henri IV (1589-1610), premier souverain français de la branche dite des Bourbon de la dynastie capétienne. Il ne retournera jamais dans le château de son enfance.

Il est assassiné le 14 mai 1610 à Paris

Le château sera restauré sous Louis Philippe et Napoléon III.

CHATEAU DE PIERREFONDS

 Oise (60)

Classé M.H 1862

chateau-de-pierrefonds_e

http://pierrefonds.monuments-nationaux.fr

Edifié au XIVème siècle face à la forêt de Compiègne, Au cours de la guerre de religion il devient le fief de la Ligue, et Henri IV l’assiège en 1591, il en confie les clés à Antoine d’Estrées, père de sa favorite Gabrielle d’Estrées.

Démantelé sous Louis XIII, Napoléon III  en rachète  les vestiges et avec l’architecte Viollet le Duc entreprend sa restauration. Louis Philippe y marie sa fille Louise avec Léopold 1er de Belgique.

CHATEAU DE PLESSIS-LEZ-TOURS

Indre et Loire (37)

Classé M.H. 1927

plessislestours

Château acquis en 1463 et agrandi par Louis XI qui y vécut ses dernières années, jusqu’en 1483

Il ne reste qu’une aile du château préféré de Louis XI

CHATEAU  DE RAMBOUILLET

 Yvelines (78)

Classé M.H. 1896

Chateau-de-Rambouillet-facade-vue-de-droite

=> rambouillet.monuments-nationaux.fr

Résidence Royale puis Présidentielle

Jean Bernier Prévôt des marchands de Paris, achète en 1368 un manoir qu’il transforme en château fortifié, son fils le revends en 1384 à la famille d’ANGENNES (Capitaine des gardes du Corps de François 1er) qui le conservera jusqu’en 1699. C’est d’ailleurs à  Rambouillet que François 1er meurt le 30 mars 1547.

Louis XIII l’érige en marquisat  en faveur de Charles d’Angennes, mari de Catherine de Vivonne la très célèbre marquise de Rambouillet

En 1699, il est vendu à Joseph Fleuriau d’Armenonville financier qui l’embellit et aménage les jardins en créant des canaux, et des bassins.

Louis XIV l’oblige à lui céder son château pour son fils le Comte de Toulouse (Fils de Mme de Montespan), en compensation M. d’Armenonville sera nommé à la Capitainerie du Bois de Boulogne.

En 1706, le Roi viendra voir son fils 2 fois et y séjournera avec Mme de Maintenon.

Le fils du Comte de Toulouse le Duc de Penthièvre, construit les communs et modernise le parc pour sa belle-fille la Princesse de Lamballe, et Louis XVI l’achète en 1783

Il sera transformé en prison durant la Révolution et les meubles vendus à l’encan.

Napoléon le restaurera.

Charles X  chassé de St Cloud par l’insurrection y signera son abdication avant son départ pour l’Angleterre.

Louis Philippe le laisse à l’abandon, l’état en hérite et il deviendra la résidence de chasse de nombreux présidents de la république.

CHATEAU DE SAINT CLOUD

  Hauts-de-Seine (92)

 Il ne reste que le parc

SAINTCLOUDVueAerienne

=> www.saintcloud.monuments-nationaux.fr

Visite la Grande Cascade :

=> www.reconstruisonssaintcloud.fr

L’Origine de Saint Cloud vient de Clodoald 5(533/560) fils du roi Clodimir et petit fils de Clovis 1er qui échappe au massacre de sa famille, ses 2 oncles ayant organisé l’assassinat de ses 2 frères aînés  héritiers royaux, pour prendre le pouvoir, il fut miraculeusement sauvé du massacre et se retira à Novigentum (Nogent) pour y fonder un monastère. Après sa mort en 560, des miracles ont lieu sur sa tombe et l’Eglise décide de prendre le nom de St Cloud.

Château princier, de  la famille des GONDI.

Henri III y sera assassiné le 01/08/1589 par le moine Jacques CLEMENT.

Louis XIV l’offre à son frère le Duc d’Anjou, futur duc d’Orléans, qui l’agrandit et embellit les jardins jusqu’à son décès le 9.06.1701.

Le Nôtre dessine le parc, Louis XVI l’achète pour Marie Antoinette le 24.10.1784;

C’est dans  l’orangerie que le Conseil des Cinq Cents siègera.

Bonaparte abolit le Directoire par son coup d’état du 18 brumaire an VIII ( 9.11.1799) dans les lieux qui deviendront sa résidence principale et où il fera célébrer le baptême de son fils.

Charles X  y abdique en Juillet 1830

En 1852 Napoléon III y est investit empereur et y reçoit 62 souverains, c’est de ce lieu qu’il partira en guerre contre la Prusse le 28.07.1870.

Le château sera bombardé par des canons français lors du siège de Paris  le 13.10.1870

En 1892  le Château, ou ce qu’il en reste  est rasé. Il ne subsiste que le parc de 460 hectares et la superbe cascade, devenus «  le Domaine National de St Cloud ».

CHATEAU  DE SAINT GERMAIN EN LAYE

  Yvelines (78)

Château Vieux M. H 08.04.1863

St Germain en L

=> www.saintgermainenlaye.fr

Visite :

Commencé par le roi Dagobert, Louis VI le Gros y construit en 1124 une forteresse.

En 1230 Saint Louis y rajoute une chapelle et Charles V un Donjon

Le 18.05.1514 François 1er y épouse Claude de France et le château devient la résidence du Roi qui  le fera transformer en style Renaissance

Henri II nait au château, et entreprend la construction du château neuf en 1559, il ne sera terminé que vers 1600 sous Henri IV,

Louis XIII y meurt le 14.05.1643

Louis XIV y nait, et y séjourne régulièrement de 1661 à 1682, l’agrandit de 5 pavillons et donne de grandes fêtes en l’honneur de Mme de la Vallière et Mme de Montespan. Le Nôtre dessine le parc et replante la forêt de St Germain, de grand travaux sont réalisés par Jules Hardouin-Mansart.

1682 , marque la fin de son apogée, Louis XIV y nait mais en 1682 la Cour quitte St Germain pour Versailles.

En 1777 Louis XVI  cède le château neuf en mauvais état à son frère le Comte d’Artois.

Charles X rase le château neuf à l’exception des pavillons Henri IV et Sully

Le château Vieux est démeublé, Napoléon 1er y abrite une école de cavalerie.

Sous Louis Philippe  il devient un pénitencier militaire.

Napoléon III le restaure et l’aménage en Musée des Antiquités Nationales.

En 1919, il sert de cadre à la signature du traité de paix avec l’Autriche.

CHATEAU DE SAINT HUBERT

 Perray-en-Yvelines (78)

 Détruit

 Chateau_de_Saint-Hubert

D’abord pavillon de Chasse, Louis XIV décida la construction d’un nouvel édifice qu’il agrandit jusqu’à sa mort. Edifié par l’architecte Ange-Jacques Gabriel, vers 1755, il fut démoli en 1855. Louis XVI préférant Rambouillet

CHATEAU DE TOURS

 Indre et Loire (37)

   Classe M.H. 1913

Chateau_de_Tours_3

Il a pour origine la cité gauloise Altionos, l’église fondée sous Saint Gatien au IIIème siècle fut la plus célèbre de la Gaule sous l’évêque Saint Martin.

Tours appartient aux rois d’Angleterre et sera récupéré par Philippe Auguste en 1203. Saint Louis le restaure, Charles VII s’y marie le 18.12.1413 avec  Marie d’Anjou qui lui fait 12 enfants et l’agrandit avec le « Logis des Gouverneurs ». L’emprise du château est de 4000 m². Capitale de la France du temps de Louis XI fils de Charles VII qui s’y marie (13 ans) le 24.06.1436, avec Marguerite d’Ecosse sa première épouse (11 ans), qui décédera avant qu’il ne devînt roi. Haut lieu de son administration, puis résidence royale de passage par la suite, les châteaux de Loire étant privilégiés par rapport au confort de Tours.

Durant le règne d’Henri III (1574 / 1589)  le duc Henri de Guise, est assassiné, et le roi fait enfermer son fils Charles de Guise dans la tour du Château de Tours, qui y restera prisonnier durant 3 ans avant son évasion célèbre et préméditée, le 15 août 1591″

Par la suite devenu  prison, arsenal, carrière de pierres dès 1780. La ville de Tours l’achète en 1815, pour servir de Casernes : de cavalerie, puis d’infanterie, et de prison sous l’occupation allemande.

Le château est le fruit non seulement d’une restauration mais également de fouilles archéologiques (1974/78) qui ont permis de mettre à jour des édifices antiques du site,  la demeure comtale du XIè siècle, la poterne gallo-romaine.

 640px-Fouilles-chateauTours

CHATEAU DE VERSAILLES

Yvelines (78)

M.H. 1906

Classé Patrimoine mondial de l’Unesco en 1979

SONY DSC

=> www.chateauversailles.fr

Lieu de résidence privilégié des rois Louis XIV et Louis XVI, le château de Versailles,  est le résultat du travail de plusieurs générations d’architectes, de sculpteurs, et de paysagistes, et l’apogée du savoir faire français, véritable « Vitrine » de la France, contribuant à faire connaître ses manufactures, au monde entier, et qui servira de modèle à de nombreux souverains étrangers dans la construction de leur propre résidence. C’est un ensemble composé par le Château lui-même, les jardins, les Trianons, et le Hameau de la Reine.

A l’origine terre d’étangs et de marécage, Henri IV y était convié par Albert de Gondi, à la chasse, ou le gibier abonde et à proximité de St Germain.

En 1623  Louis XIII l’acquière et fait construire un pavillon de chasse, en 1632, il achète la totalité du domaine, à sa mort  en 1643 son fils n’a que 4 ans,   Anne d’Autriche assure la régence avec Mazarin,  et lors de la Fronde, rébellion de la noblesse et des élites de robe, revient se réfugier au château quelques temps, mails il faudra attendre 1661pour que Louis XIV s’intéresse de nouveau à Versailles, et commence les travaux, la même année que la somptueuse fête offerte par Nicolas Fouquet à Vaux le Vicomte le 17.08.1661. Louis XIV récupérera à son compte, l’architecte Louis Le VAU, le Paysagiste André Le Nôtre, le peintre Charles Le Brun, et en 1678 l’architecte Jules Hardouin Mansart, lorsque le roi décide d’en faire sa résidence principale, la capitale du Royaume et le siège du gouvernement. Robert de Cotte beau-frère de M. Hardouin Mansart prendra la succession,

Louis XV y nait le 15.02.1710 et continuera l’œuvre de son arrière grand père.

Louis XVI et sa femme Marie Antoinette entreprennent de grands travaux.

En 1789, les révolutionnaires suppriment tous les symboles de la monarchie, couronnes fleurs de lys….

Le 5.10.1789 le peuple envahit le château et ramène le Roi et sa famille à Paris.

Une partie des oeuvres d’art seront convoyés au Louvre mais le mobilier 17000 pièces seront vendues à l’encan le 10.06.1793, pour meubler notamment les châteaux de Windsor et le Palais de Buckingham.

 En 1805 Louis Napoléon (Empereur 1804/1814) s’installe au Grand Trianon, et commande des travaux de restauration pour Versailles, qui faute de crédits, n’iront pas loin.

Louis XVIII (Roi 1814/1824) réinstaurera les symboles monarchiques, et entreprend des travaux de restauration pour en faire sa résidence d’été, Charles X (Roi de 1824 /1830) les poursuivra.

Louis Philippe 1er (Roi de 1830/1848) transforme le château en Musée avec la Galerie des Batailles, la Salle des Etats Généraux, Salle du Sacre. En 1871, le roi de Prusse, Guillaume II se fait proclamer empereur à Versailles le 18.01.1871 dans la Galerie des Glaces. Durant la guerre, le château est transformé en hôpital et devient le siège de l’armée prussienne.

Le château devient musée national le 9.09.1889, et sera classé Monument historique en 1906 sous la responsabilité du Conservateur du musée, de Pierre de Nolhac qui pendant 30 ans, va lui redonner l’éclat d’antan, en réorganisant les galeries, et en œuvrant pour sa restauration.

Le traité de Versailles mettant fin à la première guerre mondiale est signé dans la Galerie des Glaces le 18.06.1919.

=> www.versaillespourtous.fr

CHATEAUX DU GRAND TRIANON

ET PETIT TRIANON

Versailles_Grand_Trianon

Grand Trianon fut construit sur l’ordre de Louis XIV en 1687 et devint la résidence privée du Roi et de Mme de Maintenon, le palais des fleurs et des jardins.

« J’ai fait Versailles pour ma Cour, Marly pour mes amis,

et Trianon pour moi. »

 Louis XIV

Charles X, s’y arrête avant son exil.

L’épouse de Louis Philippe 1er, Marie Amélie de Bourbon Siciles y marie sa 2ème fille Marie d’Orléans le 18.10.1837 avec Alexandre de Wurtemberg.

Petit_Trianon

Le Petit Trianon  est créé sous Louis XV en 1762  pour Mme de Pompadour et ensuite pour Mme Du Barry ses favorites. Edifié par son architecte Jacques Gabriel suivant la dernière mode dite «  à la grecque ».

Louis XVI l’offre en 1774 à Marie-Antoinette.

CHATEAU DE VILLERS-COTTERETS

Aisne (02)

Classé M.H. 1997

=> tourisme.cc-villers-cotterets.fr

 Villers Cotteret

A l’origine, au VIIème siècle, se trouvait sur les lieux un prieuré,

Un château fut construit et détruit par les anglais au XVème. François 1er, vers 1532 le remplace par une demeure de style Renaissance, il sera terminé sous le règne d’Henri II.

C’est dans ces lieux que sera promulguer la célèbre « ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539, créant les fondements de l’état civil, puisque toutes les naissances devront être inscrites en français et non en latin sur les registres de l’Eglise de la Paroisse.

Au XVIIème, il devient résidence royale donnée par Louis XIV aux ducs d’Orléans qui le conserveront jusqu’ à la révolution.

CHATEAU  DE  VINCENNES

8 km de l’Ile de la Cité (Paris)

M.H. 1993 et 1999

Vincennes

=> www.château-vincennes.fr

Pavillon de chasse de Louis VII en 1150 (roi de 1137/1180) Philippe Auguste, fait construire le château durant son règne (1180/1223), St Louis ajoutera une chapelle . C’est sur ce lieu qu’il rendait la justice au pied d’un chêne de la forêt de Vincennes, de là il partira pour la 8ème croisade.

Louis X y meurt en 1316

Charles IV y meurt en 1328

Charles V y nait en 1338 et finira la construction avec l’octroi de 9 tours, et en fit sa résidence

Il sera également la résidence favorite de Charles VI

Charles VII y séjournera avec sa favorite Agnès Sorel. (Roi de 1422 à 1461)

François 1er y séjourne quand il est sur PARIS (Roi de 1515 à 1547)

Charles IX y meurt le 30.05.1574 (Roi de 1560 à 1574)

Louis XIII y passe sa jeunesse, après l’assassinat de son père Henri IV

Mazarin gouverneur de Vincennes fera construire les 2 pavillons du Roi et de la Reine.

Puis Versailles va supplanter Vincennes, le château est alors transformé en atelier de porcelaine et devient « Manufacture Royale » qui par la suite sera transférée en 1756 à Sèvres.

Napoléon le transforme en arsenal.

Puis pendant la guerre 1940/1944, il est très endommagé..

La liste n’est pas exhaustive, car nous ne pouvons citer tous les châteaux où ont séjournés nos Rois, pendant leur période « itinérante» pour rester au contact de leur peuple et de leurs terres et pour faire face aux conflits.

Quelques mots cependant sur les résidences royales de :

L’Hôtel Saint Pol et l’Hôtel des Tournelles

HOTEL SAINT POL Paris

hotel_st_pol_huyot

Reconstitution de l’hôtel Saint-Pol par Huyot au XIXe siècle. On y reconnaît la Bastille au fond, l’église Saint-Paul à gauche et la façade du couvent des Célestins à droite, surlignés en bleu. Au premier plan, la muraille de Charles V avec la tour Barbeau et une porte donnant vers la rue du Petit-Musc.

Palais royal sous Charles V (Roi 1364 / 1380) et Charles VI (Roi de 1380 / 1422), abandonné ensuite pour le Louvre ou les Châteaux de la Loire, démoli sous François 1er.

HOTEL DES TOURNELLES (petite tour) situé Côté Nord de la Place des Vosges

640px-Hotel_des_Tournelles

Appartenant à la famille d’Orgemont, devenu propriété de Charles VI. Ensemble de bâtiments, chapelles, préaux, galeries, qui devint sa résidence en 1417, quelques rois y résidèrent, Louis XI, Charles VIII, Louis XII qui y meurt le 1er janvier 1515, François 1er y logea sa mère Louise de Savoie, Henri II, Diane de Poitiers, il y fêta son sacre en 1547, et y décède d’un coup de lance accidentel lors d’un tournoi, le 10 juillet 1559 après une terrible agonie. A sa mort sa veuve Marie de Médicis délaisse les lieux pour le Louvre.

Henri IV essaie de créer une manufacture de soie, mais en definitive il décide de donner une parcelle aux principaux nobles pour qu’ils construisent des pavillons,  à condition de suivre des consignes très strictes quant aux matériaux et dimensions, créant ainsi la Place Royale, future Place des Vosges.

Au Château de Villandry (37) eut lieu la Paix de « Colombiers » le 4.07.1189 entre Henri II Plantagenêt Roi d’Angleterre et Philippe Auguste.

Au Château de Chamousset (69) tout récemment ouvert au public, datant de l’an 990, 2 Rois y séjournèrent, François 1er, en 1533 en route pour Marseille, où doit être célébré le mariage de son fils avec Catherine de Médicis, il tombe malade, et reste à Chamousset pendant plus d’un mois avec toute son escorte de près de 600 personnes qu’il faudra nourrir… En dédommagement des frais occasionnés, il accorde le privilège de construire dans le village une halle aux grains et au sel pour abriter foires et marchés. Puis Henri IV fera une halte également au château

Sources : wikipedia