PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

Cérémonie du 19 janvier 2013

Compte rendu de la visite de son
Altesse Royale le Prince Rémy de BOURBON PARME

Le 19 Janvier 2013 à Lyon

_DSC0013

C’est avec beaucoup de ferveur que les lyonnais attendaient Son Altesse Royale le Prince Rémy de BOURBON PARME, venu représenter SAR le Prince Louis, Duc d’Anjou, Chef de la Maison de France lors de la cérémonie de la messe anniversaire de la mort du Roi Louis XVI.

C’est avec tous les honneurs que le Prince Rémy a été reçu sur le parvis, par les trompes de chasse de la Diane Lyonnaise avant de franchir le grand portail pour participer à cette messe anniversaire des 220 ans de l’exécution du Roi Louis XVI. Plus de 350 lyonnais fidèles avaient fait le déplacement. C’est au rythme des chants grégoriens alternés avec les échos des trompes de chasse que c’est déroulé l’office.

Les participants étaient ensuite invités à un vin d’honneur, qui a été servi dans la sacristie. Enfin 57 convives étaient attendus pour le déjeuner autour du Prince Rémy de BOURBON PARME. Le repas excellent, et l’ambiance joyeuse, nous ont permis de nous retrouver entre amis.

Nous remercions toutes les personnes qui ont contribué au succès de cette journée.

_DSC0005

Homélie

La messe de ce jour honore la mémoire de la Vierge Marie, patronne principale de la France depuis le voeu du roi Louis XIII. Notre pays peut être appelé à juste titre le jardin de Marie. Et c’est ici même à Lyon que l’évêque Saint Pothin implanta le culte marial vers l’an 150. Notre cité garde inscrite avec fierté dans la pierre de ses monuments sacrés la fidélité des lyonnais à la Mère du Christ. La basilique de Fourvière est devenue le symbole de cet attachement privilégié à Marie. Combien aujourd’hui nous ressentons la nécessité de nous tourner une fois encore vers Elle pour qu’elle soit la protectrice puissante de notre pays !

Ceux qui au nom d’une idéologie subversive et anti-chrétienne veulent nous faire taire n’auront jamais le dernier mot. Le cri de Sainte Jeanne d’Arc retendit encore et toujours avec la même force : « bataillons, bataillons et Dieu donnera la victoire ».

Que pensaient nos aïeux de ce lointain XVe siècle tandis qu’ils étaient soumis au joug des anglais ? Dieu les avait-il abandonnés ? Et voilà qu’une petite bergère venue de Lorraine rappelle à tous que, soutenus par la grâce divine, la parole de l’Ange confiée à Marie prend tout son sens dans l’épreuve : « rien n’est impossible à Dieu ».

Croyez-vous ceux qui vécurent la tragédie révolutionnaire ne se posaient pas la question de Dieu et de sa présence ? Au milieu des drames, la réponse grandissait dans une ferme de Dardilly en la personne d’un jeune garçon, Jean-Marie Vianney. Dieu n’abandonne pas la France et le saint Curé d’Ars est la réponse éclatante de l’amour plus fort que la haine.

Que dire de nos ancêtres de la fin du XIXe siècle confrontés au rationaliste triomphant et à l’anticléricalisme cynique qui conduisirent  l’expulsion des congrégations et aux spoliations des biens de l’Eglise ? Combien était-il alors légitime de s’interroger avec la psalmiste : « où est-il notre Dieu ? ». La réponse est simple : dans un carmel de Normandie. En effet, Thérèse Matin, devenue la soeur Thérèse de l’Enfant Jésus, est le rempart de la pureté et de la beauté que Dieu oppose aux laideurs de l’athéisme. Ce n’est pas un hasard si la Sainte Eglise nous la donne comme patronne secondaire de notre pays avec Sainte Jeanne d’Arc.

Pensez-vous que le 21 janvier 1793 nombre de français en voyant le Roi Très Chrétien monté à l’échafaud ne se demandaient pas au plus intime d’eux même : « où allons-nous ? » Et avec Louis XVI, nous associons les centaines de milliers de victimes tuées par un régime criminel. Toutes ces vies sacrifiées nous ne pouvons les oublier, nous n’avons pas le droit de laisser dans les ténèbres de l’ignorance ces hommes et femmes qui, par fidélité au Roi ou à l’Eglise, furent décapités, noyés ou fusillés comme ici dans la plaine des Brotteaux. Leurs noms sont inscrits dans le coeur de Dieu.

En cet instant nous nous tournons vers eux pour qu’ils nous donnent leur courage dans l’adversité présente. Nul n’a douté de l’amour de Dieu, nul n’a tremblé dans sa foi et combien, comme les carmélites de Compiègne, montèrent à l’échafaud en entonnant le Salve Regina !

Tant de témoignages nous portent à espérer que la France ne sombrera pas dans la paganisme ! Tant de voix nous entourent et clament à nos oreilles trop sourdes le chant de confiance et d’espérance que dans cette vallée de larmes Dieu est là.

Oui le combat est difficile, les forces des ténèbres sont déchaînées  l’Eglise Catholique est vilipendée y compris au plus haut niveau de l’Etat. Oui le mensonge, la manipulation et la calomnie, qui sont les germes du totalitarisme, deviennent des normes. Oui nous savons tout cela, nous en souffrons mais jamais nous ne perdrons l’invincible espérance des martyrs et des Saints !

Dimanche dernier, un million de français dans la rue pour dire non à une loi monstrueuse mais en fait ce n’est pas un million de personnes qui marchait dans Paris car chaque personne portait avec elle des dizaines d’autres français qui ne pouvaient participer à cet évènement historique. Oui ce sont des millions de nos compatriotes qui ravivent la flamme d’une France généreuse, fidèle à ses racines une France édifiée sur le socle de la famille telle que le Créateur l’a disposée à l’aube du monde. Cette France-là existe, elle est vivante, joyeuse, fière de son héritage culturel et spirituel. C’est la France que nous aimons et que nous voulons défendre et servir. Personne ne pourra faire taire les amoureux de la France qui de Jeanne d’Arc à la foule de dimanche dernier, redisent leur attachement viscéral à une civilisation que nous ne voulons pas changer.

Car cette civilisation, chers amis, elle porte le plus beau nom, elle est le rempart à toutes les dérives, à toutes les tyrannies, à toutes les manipulations. Cette civilisation est le fruit de l’Alliance entre la Sagesse éternelle et la raison humaine. Elle s’exprime dans la grandeur de la cathédrale de Chartres, dans la perfection du château de Versailles, dans la profondeur des Pensées de Pascal et dans la beauté d’un vers de Ronsard. Cette civilisation qui confine au génie a porté au monde l’art de la politesse, du savoir-vivre et du respect que nos barbares modernes piétinent allègrement.

Cette civilisation, écrivait le grand Bernanos, « renaît chaque matin dans ses Saints ».

Elle vit dans le coeur et dans l’âme de tous ceux qui aiment l’histoire, la langue, les traditions de la douce France. Cette civilisation n’est pas figée et elle a prouvé au cours des siècles sa capacité à se renouveler et à se perfectionner.

Aujourd’hui la France a une belle jeunesse et nous l’avons vu à Paris dimanche dernier, une jeunesse qui l’honore. Ceux qui prétendent s’appuyer sur elle pour changer les mentalités sont des idéologues qui devraient se méfier du caractère indomptable de la jeunesse. Mais l’idéologie finit toujours dans les oubliettes de l’histoire.

Chers amis, ne nous laissons pas impressionner par la fureur politico-médiatique, par les cris de toute sorte qui évoquent ceux d’une foule un certain Vendredi Saint…

Montrons-nous les dignes héritiers de la France et, à la suite de des Saints, bataillons pour que la plus belle des civilisations l’emporte : la civilisation de l’Amour.

_DSC0030

_DSC0025

Discours du Président Henri BURGAT

Monseigneur, Monsieur le Curé, Chers Amis,

Je vous remercie d’avoir d’avoir fait acte de présence pour le 220° anniversaire de la mort du Roi Louis XVI. Je vous souhaite en mon nom et au nom du Conseil d’Administration une excellente année 2013.

Rendons grâces à tous les acteurs de cette journée, d’abord au Prince Rémy de BOURBON PARME venu représenter la famille Royale, puis à Monsieur le Curé pour son accueil chaleureux dans sa nouvelle paroisse, à Monsieur Yves RICHARD et aux membres de la Diane Lyonnaise ainsi que toutes les personnes qui de près ou de loin ont participé à l’élaboration de cette journée.

Notre programme 2013 est dynamique et devrait vous inciter à participer à nos différentes activités. Nous accueillerons des conférenciers de qualité qui sauront vous captiver. Le 1° Juin aura lieu la troisième édition de la Grande Fête Catholique et Légitimiste du Lyonnais et de la Bourgogne, cette fois à Bourg en Bresse dans le parc du château d’Attignat. Venez nombreux retrouver nos voisins et amis légitimistes, tous les cercles sont invités. Vous pourrez déjeuner sur place, un traiteur est prévu, ou apporter votre pique nique. Nous recherchons des volontaires pour l’organisation et pourquoi pas des mécènes. Les bonnes volontés sont priées de se faire connaitre. Merci d’avance !

Les attaques contre le mariage et visant la destruction de la famille aurons été l’occasion pour le Prince Louis de publier un manifeste qui rappelle la position constante de la monarchie sur le sujet. Je vous en lis un court extrait : « J’appelle donc aujourd’hui, hors de toute position politique partisane, tous les Français à défendre les valeurs si chèrement défendues pendant des siècles par nos aînés et à faire connaître leur soutien aux défenseurs de la Famille » Vous le trouverez sur la table de l’entrée pour ceux qui n’en ont pas encore eu connaissance, avec deux opuscules, les Prières du Sacre et la Tradition Royale Française, ainsi que notre programme 2013.

Comme l’année dernière, la PSB LYON a été prise pour cible et a subi des attaques sournoises, toujours par-dessous et toujours de la part des mêmes personnes. Cet acharnement à détruire montre bien que nos initiatives dérangent des organisations puissantes. Elles n’ont pas empêché le succès de notre Grande Fête Catholique et Légitimiste de LYON. Nous avons encore soutenu un assaut en Décembre, le douzième en deux ans. Le conseil d’administration reste soudé et c’est l’essentiel pour affronter l’adversité.

Dans ces temps incertains nous assurons le Prince Louis de notre fidélité sans faille.

Je vous remercie de votre attention et vous souhaite un bon appétit.

P1060418

photo21-4
Programme-Messe-19-janvier-2013

 

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

Programme 2013

 

Samedi 19 janvier 2013 à 10h30

Messe à la mémoire du Roi Louis XVI et pour la France.
Église de l’Immaculée Conception – Rue Pierre Corneille Lyon 3°

En présence de SAR le Prince Rémy de BOURBON PARME représentant le Prince Louis.

Avec la participation des trompes de la Diane Lyonnaise.

Vin d’honneur à l’issue de la cérémonie puis Déjeuner traditionnel sur réservation.

Samedi 9 Février 2013 à 14h15 « La Basilique de Saint Denis, Nécropole des Rois de France » par Madame Odile BORDAZ Ancienne Administratrice de la Basilique. Puis dédicace de ses ouvrages.
Samedi 16 Mars 2013 à 14h15 Assemblée Générale précédée d’une conférence : » La religion de Louis XIV. »
Samedi 6 Avril 2013 à 14h15 Conférence de Monsieur Philippe PICHOT BRAVARD « La Constitution de l’Ancienne France » Suivie de la dédicace de ses ouvrages.
Samedi 1° Juin 2013 de 10h à 17h « Grande Fête Catholique et Légitimiste du Lyonnais et de la Bourgogne » Parc du Château 01340 ATTIGNAT.
Samedi 8 Juin 2013 à 10h30 Messe à la mémoire de Louis XVII Église Saint Georges Quai Fulchiron LYON 5°.
Jeudi 11 Juillet au Dimanche 14 Juillet 2013 XX° Université du Mans Sujet  » Les BOURBONS et le XX° siècle ».=> Programme
Samedi 12 Octobre 2013 à 10h30

Messe à la mémoire de la Reine Marie Antoinette Église Saint Georges Quai Fulchiron LYON 5°

Suivie d’un déjeuner sur réservation.

Samedi 16 Novembre 2013 à 14h15 Projection du film   » La virée de Galerne » Suivie d’une conférence de Monsieur Reynald SECHER puis de la dédicace de ses ouvrages.

  => Télécharger le programme 2013 au format PDF

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

Communiqué de Monseigneur le Duc d’Anjou

LysFrance

Madame, Mademoiselle, Monsieur, mes chers compatriotes,

Le monde politique s’est saisi d’un sujet remettant en cause l’institution universelle et intemporelle qu’est la Famille, ce qui constitue une menace aux fondements mêmes de notre société. L’humanité toute entière et, en particulier, notre histoire commune, celle de la France, s’est bâtie sur le seul socle familial. Mille ans de notre histoire reposent sur une famille dont je suis l’héritier, le fils aîné, et que j’ai l’immense charge de représenter auprès de vous. Lire la suite…

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur