Statue Henri IV – Pont Neuf Paris

Bicentenaire du rétablissement de la statue du Roi Henri IV sur le Pont Neuf à Paris 

Organisé par l’Institut de la Maison de Bourbon, sous la présidence et en présence de Monseigneur Le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou

Vendredi 6 juillet 2018

Journée Henri IV, 

à l’occasion du bicentenaire (1818-2018) du rétablissement de sa statue sur le Pont-Neuf à Paris.

Programme :

– 11h00 : Cérémonie à la statue du Pont-Neuf (dépôt de gerbes, allocutions…) ;

– 12h00 : Rafraîchissement à la mairie du 1er arrondissement, à l’invitation de son maire, Jean-François Legaret ;

– 13h00 :  Déjeuner  au  Cercle  Militaire ;

– 15h00 : Au Cercle Militaire, deux conférences :

* « Henri IV et Paris« , par Jean-Pierre Babelon, membre de l’Institut de France,

* Sur le thème de la culture militaire et des valeurs des deux camps durant les guerres de religion et leur contribution à la paix retrouvée, par le professeur Hervé Drévillon (Paris I) ;

– 18h40 : A l’Arc de Triomphe, ranimation de la flamme par l’Amicale du 5e Régiment d’Infanterie, dont Henri de Navarre fut le 1er colonel.

 

COUPON REPONSE A RENVOYER Liens ci-dessous :

IMB – Bicentenaire statue Henri IV Coupon-réponse

IMB – Bicentenaire du rétablissement de la statue d’Henri IV sur le Pont Neuf à Paris – Carton d’invitation

 

Liste des Victimes du tribunal révolutionnaire à Paris

Liste des victimes du tribunal révolutionnaire à Paris dressée dans l’ordre chronologique des exécutions.

AVERTISSEMENT
M. Rathelot, greffier chef de l’état civil au Palais de Justice, a donné à la Préfecture de la Seine, qui en a effectué le dépôt dans ses archives, 2795 copies d’actes de décès extraites du registre de la municipalité de Paris.Ces documents, dont les originaux ont été détruits pendant l’insurrection de 1871, comprennent les actes de décès du roi Louis XVI, du Dauphin et de 2793 personnes exécutées à Paris à la suite de jugements du Tribunal révolutionnaire.
Ils sont rangés dans l’ordre alphabétique.Il a semblé qu’il pourrait y avoir quelque intérêt à classer ces exécutions dans leur ordre chronologique, en faisant suivre le nom de chacune des victimes des renseignements essentiels : prénoms, âge, profession ou qualité et lieu d’origine.Les renseignements contenus dans les copies présentent des lacunes et des incorrections. La disparition des pièces authentiques n’a pas permis de distinguer si elles étaient le fait du copiste ou du rédacteur de l’acte. Il a paru inutile, dans ces conditions, d’essayer soit de combler les unes, soit de rectifier les autres.

 

21 janvier 1793.

1. CAPET (Louis), 39 ans, dernier roi des Français, né à Versailles.

25 janvier 1793.

2. ROGER (Alexis-Louis), 31 ans, marchand de draps, né à Paris.

16 février 1793.

3. THELLIER (Michel), 45 ans, marchand de bois.

4. WILLAUME (Antoine), 39 ans, menuisier, né à La Côte.

2 mars 1793.

5. POULET (Pierre), fripier.

27 mars 1793. Lire la suite…

Correspondances entre le Comte de Chambord et Ferdinand II

Correspondances entre le Comte de Chambord et Ferdinand II, parlant de mariage.
Sachant la forte relation entre ces deux fils de Saint Louis.
Les autres correspondances et une partie du carnet de notes du Comte de Chambord ont été volés beaucoup plus tard, par des français. des archives existent dans la ville de Lucques ( Lucca ) en Italie, d’autres ne sont pas accessibles ou perdues.

___

* Archives d’état. Naples.
Bourbon Archive Fund n. 724-725
Correspondance de S. M. Ferdinando II Roi du Royaume des Deux-Siciles avec S. A. R. Duc de Bordeaux et Comte de Chambord, pour les légitimistes S. M. Henry V Roi Très Chrétien de France.

(Le Comte de Chambord a Ferdinando II)

Monsieur mon frère, cousin et oncle,
Les liens qui m’unissent à Votre Majesté me font en devoir de lui annoncer la nouvelle de mon mariage avec Madame l’archiduchesse Marie Thèrèse, soeur de son altesse Royale le Duc de Modène.
Mon union avec cette princesse a été célèbre par procuration à Modene, le 7 Novembre, et elle a été personellement ratifiée hier le 16 du même mois.
Fils comme moi de St Louis et de Louis XIV, Votre Majesté verra avec satisfaction la bénediction que Dieu vient de répandre sur ma famille.
Je suis hereux d’avoir une telle occasion de vous renouveler l’assurance de l’amitié sincère avec laquelle je suis,
Monsieur mon frère, cousin et oncle de Votre Majesté, le bon frère, cousin et neveu..
Henri

Frohsdof, le 17 Novembre 1846.

(réponse de Ferdinando II au Comte de Chambord)

A Mr le Comte de Chambord
Naples, 9 Décembre 1846

C’est avec le plus grand plaisir que j’ai appris par votre lettre du 17 Novembre dernier, votre mariage avec l’Archiduchesse Marie Thérèse de Modène. Je vous prie d’en recevoir mes sincères remerciements ainsi que les voeux que je forme pour que cette union vous rende tout à fait heureux.
Je vous renouvelle, mon chèr Neveu, les assurances des mes sentiments avec lesquels je suis.

Votre très affectionné Oncle