Hommage du Prince Louis de Bourbon aux 13 soldats morts pour la France, au Mali le 25 novembre 2019.

Secrétariat de Monseigneur le Duc d’Anjou
28 avenue Montaigne – 75 008 PARIS
Message du Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou
Chef de la Maison de Bourbon

Hommage national aux 13 soldats morts dans l’opération Barkhane


Lundi 2 décembre 2019

L’hommage national rendu à nos treize soldats morts en opération est un moment de communion entre le pays tout entier et son Armée. Les Invalides y trouvent une part de leur vocation telle qu’elle avait été voulue par leur fondateur, mon aïeul Louis XIV. La France est reconnaissante à ceux qui la défendent.

Ainsi, au-delà de la compassion qui est notre premier réflexe, compassion vis-à-vis des proches de nos morts, mais aussi de leurs régiments et de leurs frères d’armes qui partagent les mêmes dangers jours après jours, nous devons aussi poser les questions de fond. Il est facile de faire des déclarations au lendemain d’un drame, mais si elles réconfortent sans faire oublier la plaie qui ne se refermera jamais pour leurs parents, leurs enfants, leurs épouses, et leurs frères et soeurs, elles demeurent peu de choses par rapport au sacrifice de la vie.

Ces morts ne sont pas des morts ordinaires. Ils nous rappellent à nos devoirs et au plus grand de ceux-ci, servir. Dans un monde qui fait tant de place aux individualismes, le mot même de servir parait désuet si ce n’est oublié. Pourtant sans service, c’est-à-dire de don pour un bien supérieur à soi, il n’y a pas de société qui puisse s’épanouir et assurer à tous non seulement la paix et la sécurité mais simplement le progrès et l’épanouissement quotidien. Le service passe pour la plupart d’entre nous par l’honnêteté du travail bien fait en vue du bien commun ; pour les soldats, il va jusqu’au sacrifice de la vie.


Le rôle des guerriers est reconnu dans toutes les sociétés de l’antiquité à nos jours, comme un des fondements de l’équilibre social. A ce titre il est exalté par les poètes et les écrivains et bénéficie d’une prise en compte spécifique dans la société. Cette place doit être maintenue car il y va de la survie du pays en tant que tel. Nous avons vu ces derniers jours des réactions malsaines apparaître en posant la question de savoir s’il ne faudrait pas se retirer d’un terrain d’opération –si lointain…-, si les centaines de morts que les OPEX déplorent déjà, ne sont pas suffisants. De telles pensées déshonorent ceux qui les professent et vont à l’encontre du service du bien commun qui réunit, justement, tous les Français à leur Armée. Ils savent qu’elle peut se sacrifier pour eux. A eux de mériter ce sacrifice. Les Français le prouveront en étant sur le parcours de leurs valeureux héros sur le chemin des Invalides.


Prince Louis de Bourbon,
Duc d’Anjou

Télécharger le message
191202.pdf

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

Marie-Antoinette à la Conciergerie

16 OCTOBRE 2019  > 26 JANVIER 2020     EXPOSITION

MARIE-ANTOINETTE, MÉTAMORPHOSES D’UNE IMAGE

Rendez-vous à la Conciergerie pour l’exposition

« Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image » !

La CONCIERGERIE où Marie-Antoinette fut transférée le 2 août 1793, séparée de  sa fille, madame Royale, et de sa belle-sœur, madame Elisabeth, et où elle fut détenue jusqu’à son exécution le 16 Octobre 1793 ; accueille une exposition sur la Reine de FRANCE. Pour les visiteurs n’oubliez pas de passer à  la Chapelle expiatoire bâtie à l’emplacement du cachot, et située en toute fin de parcours.

Cette exposition s’intéresse surtout à l’évolution de l’’image de la Reine dans le temps pour devenir une icône mondiale, et devenir une star « contemporaine », présente aussi bien sur les brosses à cheveux, les mugs, ou les boules à neige !!.

UNE REINE DEVENUE ICÔNE POPULAIRE

Aucune figure historique n’a connu un tel foisonnement de représentations, de son vivant, puis, surtout, après sa mort, le 16 octobre 1793.

C’est à travers près de 200 œuvres, objets d’art et archives, extraits de films, accessoires de mode, que vous découvrirez les multiples représentations de Marie-Antoinette.

L’exposition abordera cinq thématiques qui vous permettront de comprendre les différentes images de la Reine Marie-Antoinette.

Marie-Antoinette à la Conciergerie

Savez-vous que la reine passa ses dix dernières semaines dans le « couloir de la mort » emprisonnée à la Conciergerie. Son procès se tient dans le même temps au Tribunal révolutionnaire, à quelques mètres de sa cellule. 
Un certain nombre de fétiches mémoriels témoignent de ses derniers jours : chemise, soulier, ceinture, plans d’aménagement des lieux et documents d’archives autour du procès et de l’exécution de la reine.

Les histoires

Plongez au cœur de vingt événements de la vie de Marie-Antoinette, publics ou privés, de sa naissance à sa mort, puis à ses funérailles officielles en 1814 à partir de vingt livres édités de 1788 à nos jours. 

L’image de la reine

La figure de Marie-Antoinette est une véritable « planche à images », dont la production peut s’emballer soudain, en fonction d’un événement, d’une commémoration, de l’actualité culturelle ou de la vogue d’un motif. 
Dans cette troisième section, quatre corpus permettent d’organiser cette profusion des images hétérogènes de Marie-Antoinette, marquée par le motif de la reproduction en série.

– Les portraits d’Elisabeth Louise Vigée Le Brun
– La mémoire politique de la reine martyre 
– Marie-Antoinette dans l’imagerie d’histoire
– Marie-Antoinette à l’écran

Fétiches de reine

Le rapport à Marie-Antoinette a souvent été passionnel et conflictuel, engendrant des cultes, des hommages, ou au contraire de violentes attaques. De plus, il est généralement passé par le fantasme et l’imaginaire, s’établissant sur un registre où l’intime peut croiser le mythologique.
Trois principaux motifs illustreront dans l’exposition ce lien fétichiste à la reine :

– La chevelure
– Le corps
– La tête coupée

Les retours de la reine

Ces dernières années, Marie-Antoinette connaît un regain de popularité, lié à la modernisation du personnage, devenu une jeune femme de son/notre temps. 
Ce retour est illustré notamment par le manga japonais, qui a réinventé Marie-Antoinette dans La Rose de Versailles de Riyoko Ikeda ; la biographie de l’écrivaine anglaise Antonia Fraser, Marie-Antoinette, puis son adaptation par le film de Sofia Coppola, Marie-Antoinette.  Ce revival est également présent à travers les rapports que les créateurs de mode entretiennent avec la figure de la reine. Enfin, le fan cult s’est emparé de la figure de Marie-Antoinette, la plus recyclée en poupées, mangas, romans, publicités ou jeux vidéo, illustrant la consommation de la reine.

CONFÉRENCES HISTORIQUES, NOCTURNES DES MERCREDIS À 18H30

27 novembre 2019     

Les secrets de Marie-Antoinette, Evelyne Lever, historienne et spécialiste du XVIIIe siècle

4 décembre 2019       

Reliques et fétiches : Anne Zazzo, conservatrice en chef du patrimoine, Musée Carnavalet et Claude d’Anthenaise, conservateur en chef et directeur du Musée de la Chasse et de la Nature 

11 décembre 2019     

Marie-Antoinette en rose et noir, Annie Duprat, historienne spécialiste d’iconographie politique

15 janvier 2020          

Marie-Antoinette, la reine de la Révolution, Cécile Berly, historienne, spécialiste du XVIIIe siècle 

Tarif: Droit d’entrée du monument

Billetterie

VISITES CONFÉRENCES

De lundi au vendredi, à 10h et 14h. Nocturnes le mercredi à 18h30. Week-ends et jours fériés à 10h, 14h, 16h

Groupes limités à 25 personnes. 

Programme des visites conférences

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur

PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur PSB Lyon Separateur