Princesse Marguerite le 9 Novembre 2018

Princesse Marguerite : Radieuse en pleine grossesse « agitée », Louis de Bourbon ému

À quelques semaines de la naissance de son quatrième enfant et quarante-huit heures après son 14e anniversaire de mariage, l’épouse du duc d’Anjou a dévoilé ses rondeurs à l’occasion d’une soirée de bienfaisance. Au côté de son mari, complice et enchanté à l’idée de bientôt pouponner à nouveau.

Très discrète depuis l’annonce en juillet dernier de sa grossesse et de la naissance prochaine de leur quatrième enfant par son mari le prince Louis de Bourbon, la princesse Margarita a fait une apparition très remarquée, au soir du 7 novembre 2018. Marraine de la Fondation Querer, qui vient en aide aux enfants atteints de maladies rares (cause chère au coeur de la reine Letizia d’Espagne), elle lui faisait en effet l’honneur de sa présence pour la soirée de gala organisée à Madrid.

Déjà mère de trois enfants, Eugenia, 11 ans, et les jumeaux Luis et Alfonso, 8 ans, qui avaient posé pour l’adorable photo dont leur père s’est servi pour annoncer l’heureux événement à venir, la princesse Margarita, désormais au troisième trimestre, avait visiblement mis un point d’honneur à être présente pour l’association malgré une grossesse « un peu plus agitée que les précédentes« , de son propre aveu, fait auprès des journalistes présents. « Mais tout va très bien« , a-t-elle aussitôt ajouté, radieuse et superbe dans une robe noire avec des détails dorés qui donnaient du relief à ses rondeurs. « Très heureux et ému de nouveau » par la perspective de devenir père une fois de plus à 44 ans, le prince Louis a partagé via son compte Instagram une photo de leur soirée, adressant ses félicitations au staff de la Fondation Querer pour leur travail et dévoilant par la même occasion les formes de sa femme.

Enceinte d’un petit garçon, cette dernière a par ailleurs confié que son époux et elle n’étaient pas d’accord concernant le choix du prénom de l’enfant, comme l’a rapporté le magazine Hola!, mais il leur reste encore quelques semaines pour accorder leurs violons. Et il n’est pas impossible qu’Eugenia, Luis et Alfonso, « super contents » de l’arrivée d’un petit frère, mettent leur grain de sel !

48 heures plus tôt, le duc d’Anjou, prétendant légitimiste au trône de France, adressait – toujours via son réseau social favori – une magnifique déclaration d’amour à la belle Vénézuélienne qui fait battre son coeur depuis toutes ces années, quatorze ans après leur mariage célébré les 5 et 6 novembre 2004 entre Caracas (cérémonie civile) et la République dominicaine (cérémonie religieuse).

« Chère @margaravs,

Mille #félicitations pour ces 14 merveilleuses années que j’ai passées avec toi, au cours desquelles nous avons pu former une belle #famille, avec nos trois #enfants et le prochain à venir, qui me rendent si #heureux.

Je remercie #Dieu de t’avoir mise sur mon #chemin et je souhaite qu’il nous en accorde beaucoup plus, pour continuer à profiter de ce #rêve devenu #réalité.

#Je t’aime« ,

a-t-il écrit avec flamme, accompagnant son message d’un portrait officiel de leur couple.

http://www.purepeople.com/article/princesse-margarita-radieuse-en-pleine-grossesse-agitee-louis-de-bourbon-emu_a312053/1

Discours du Prince Louis en MOLDAVIE

Louis de Bourbon : « Nier la famille, c’est nier la vie ! »

Floris de Bonneville Journaliste Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma

Le prince Louis de Bourbon, chef de la maison de Bourbon et descendant légitime de nos rois, a choisi de s’investir dans la politique familiale. À titre personnel, il est déjà père de trois enfants, dont des jumeaux, et cette démarche, qui se veut politique, paraît tout à fait normale.

Ce mois-ci, il s’est en effet rendu en Moldavie à l’invitation du XIIe Congrès des Famille pour y parler en ouverture. Un événement que la presse s’est, bien sûr, empressée d’oublier. À l’heure où notre gouvernement s’apprête sans doute à adopter la PMA, la démarche de notre jeune prince est importante.

« Nous vivons un moment crucial quant au rôle et à la place accordés à l’institution familiale, confrontée à de nombreux assauts », a-t-il déclaré en préambule avant d’expliquer comment les familles doivent lutter dans de nombreux pays « pour résister aux mesures insidieuses qui cherchent à les affaiblir ». Louis XX pense que ce genre de congrès constitue un esprit de résistance qui fait face à « une ruine de la société, voire à celle de la civilisation » si le manque de vraie politique familiale devait se poursuivre.

La famille, c’est la vie, résume-t-il. Le prince ne mâche pas ses mots en affirmant que la théorie du genre, les méthodes contre nature comme la GPA sont des attitudes mortifères. D’ailleurs, ne réduit-on, pas précise-t-il, cette gestation pour autrui à ses initiales pour mieux cacher l’horreur de la pratique que les mots évoquent ? « Nier la famille naturelle, c’est nier la vie. »

Puis il va expliquer pourquoi il s’engage si profondément pour la famille. D’abord en tant que chef de la maison de Bourbon : « Je me trouve héritier d’une famille qui a régné durant plus de 800 ans, qui a fait d’un petit domaine un État puissant et rayonnant en Europe et au-delà. » Une œuvre rendue possible car elle fut l’œuvre d’une famille qui a organisé le pouvoir grâce aux lois fondamentales du royaume qui ont pu assurer la stabilité du pouvoir. « L’aîné des mâles avait le devoir d’assurer la permanence de l’État. » Et cela continue dans les familles royales d’Europe où, dès leur plus jeune âge, les enfants participent à la fonction royale, « prouvant ainsi combien le roi et sa famille sont au service de la société ».

« Le roi en tant que chef de famille symbolisait l’unité de la société en étant le modèle de toutes les familles. Il y avait un lien de famille allant du plus humble jusqu’au roi. Ainsi, loin d’être un objet de droit, chaque Français était avant tout un sujet, c’est-à-dire une personne aux droits inaliénables. » D’évidence, ce lien n’existe plus alors que, pendant des siècles, explique Louis, ce lien donnait du sens à la vie. Et de conclure sur ce chapitre que « voilà pourquoi la France fut un modèle de civilisation à partager ».

« Le roi est aussi un chef de famille, ce que je suis, ce que vous êtes tous. » Louis dit alors combien il est redevable à tous ses ancêtres, à ses proches, à son frère « trop tôt perdu », à son père, mort quand il avait 14 ans. « D’eux tous, je suis redevable de ce que je suis, petit maillon d’une chaîne immense. » Et de poursuivre : « Il est absurde de vouloir croire que l’on serait des individus orphelins qui auraient tout à découvrir ou à attendre de l’État. Que serais-je sans ma femme, sans mes chers enfants, et j’inclus celui qui est annoncé dans quelques mois, mais qui est déjà une personne au cœur de la famille. La famille est une entité en elle-même ; s’attaquer à la famille, c’est ruiner l’équilibre naturel, c’est rompre la chaîne des générations qui va de l’origine du monde à ce qui sera sa fin. Il nous appartient de la défendre, à nous parents, de sa conception à la mort naturelle. »

Le troisième point est le rôle social. Ceux qui cherchent à rompre le pacte social, brisent les familles et conduisent aux totalitarismes. Qu’il soit rouge, brun et maintenant vert. Rappelons Louis XVI assassiné avec femme, fils et sœur ; Nicolas II avec femme et enfants. Ces horreurs montrent combien la famille, malgré toute sa fragilité, demeure pour certains l’ennemi principal.

Et le prince Louis de conclure en proposant à l’UNESCO d’inscrire au patrimoine mondial le modèle de la famille naturelle traditionnelle, « un modèle ayant largement fait ses preuves ».

Un discours que nous aimerions voir applaudir des deux mains par une Assemblée hélas beaucoup trop soucieuse de défendre tout ce qui n’est pas naturel.

http://www.bvoltaire.fr/louis-de-bourbon-nier-la-famille-cest-nier-la-vie/

Heureux évènement

NOUVELLE NAISSANCE ANNONCEE chez  Monseigneur Louis de Bourbon

Ce 31 juillet,  Le Prince Louis de Bourbon, Duc d’Anjou, a annoncé via Instagram, une nouvelle naissance pour l’année 2019.

Aujourd’hui nous savons qu’il s’agit d’un nouveau Fils de France, annoncé pour le mois de Février prochain.

 

Vous trouverez ci-dessous l’article et les photos du couple et de leurs enfants.

Le prince Louis de Bourbon et la princesse Margarita, photo Instagram du 2 avril 2018.
Le prince Louis de Bourbon et la princesse Marguerite, photo Instagram du 2 avril 2018.
9 photos

Lancer le diaporama

www.purepeople.com/media/le-prince-louis-de-bourbon-luis-alfonso_m4224731
Huit ans après la naissance des jumeaux Louis et Alphonse, le prince Louis et la princesse Marguerite, mariés depuis quatorze ans, vont à nouveau agrandir leur magnifique famille. Une perspective qui enchante les trois enfants du couple, lesquels ont participé activement à l’annonce de l’heureux événement.

Utilisateur assidu d’Instagram, réseau social par le biais duquel il partage ses découvertes, ses convictions ou encore ses hommages, en particulier à la mémoire de ses proches disparus, le prince Louis de Bourbon s’en est servi mardi 31 juillet 2018 pour communiquer une belle nouvelle : sa femme la princesse Marguerite est enceinte de leur quatrième enfant.

Les trois premiers enfants du couple ont été mis à contribution pour annoncer cet heureux événement, posant pour une image qui aurait tout aussi bien pu se passer de commentaire : photographiés de dos assis en tailleur dans le jardin familial, Eugenia, 11 ans, et les jumeaux Luis et Alfonso, 8 ans, arborent des maillots floqués respectivement des numéros 1, 2 et 3, tandis qu’un body pour le futur bébé, avec le numéro 4 et l’année 2019, a été accroché à la haie.

« Ma chère #femme @margaravs et moi sommes heureux d’annoncer que nous serons #parents pour la quatrième fois. Nous sommes très excités de l’arrivée d’un nouveau membre dans la #famille et nous remercions #Dieu de nous avoir offert ce #cadeau« , a écrit le chef de la Maison de Bourbon et prétendant légitimiste au trône de France, âgé de 44 ans.

L’annonce de cette grossesse est une totale surprise, d’autant que la princesse Marie Marguerite (34 ans), originaire du Venezuela et épouse de Louis Alphonse de Bourbon depuis novembre 2004, n’a pas été vue en public depuis plusieurs mois, ne laissant donc paraître aucun indice physique signalant un début de grossesse. La jeune femme étant souvent repérée avec sa famille sur les plages du Sud de l’Espagne ou dans des clubs de polo d’Andalousie en cette période de vacances d’été, ses rondeurs pourraient bientôt se dévoiler.

Deux mois avant cette heureuse annonce, le prince Louis de Bourbon célébrait avec emphase et émotion le 8e anniversaire des jumeaux, utilisant pour sa publication Instagram une photo datant de plusieurs années : « Huit années se sont écoulées depuis la naissance de nos deux #chersenfants, écrivait-il alors. Ils ont complété la #magnifiquefamille que nous avons, dont je suis si #fier et qui me rend si #heureux. Chers #Louis et #Alphonse, vous êtes devenus avec #Eugénie le centre de nos vies, vous êtes des #enfants #responsables, #affectueux, #appliqués, #généreux et surtout vous avez de #grandscoeurs. Nous vous aimons beaucoup et vous souhaitons une #bonnejournée. »

Source :   http://www.purepeople.com/article/louis-de-bourbon-la-princesse-margarita-est-enceinte-de-leur-4e-enfant_a298382/1

Louis de Bourbon disponible pour servir la France

À l’occasion du bicentenaire du retour de la statue équestre d’Henri IV au Pont-Neuf, en présence du maire du 1er arrondissement M. Legaret et de l’Amicale du 5e régiment d’infanterie, le duc d’Anjou Louis de Bourbon, prétendant légitimiste au trône de France, a donné une interview exclusive à Boulevard Voltaire.

Place du pont Neuf ce jeudi 6 juillet une délégation est venue pour célébrer la commémoration du bicentenaire du rétablissement de la statue d’Henri IV. Étaient présents notamment l’Amicale du 5e Régiment d’Infanterie, le maire du 1er arrondissement, et Louis de Bourbon, prétendant légitimiste au trône de France.
Cette cérémonie a permis au Duc d’Anjou de rappeler son existence, si un jour, peut-être, le peuple se lassait de la République :
« Nous étions présents pour commémorer, deux cents ans après, la remise en place de la statue d’Henri IV. Henri IV s’est beaucoup préoccupé des Français. Il a également fait beaucoup pour la ville de Paris. Je crois qu’il est encore très aimé en France. N’est-ce pas lui qui a inventé la poule au pot, par exemple ? (Sourire.)
Je ne fais ainsi que remémorer tout ce que la monarchie a apporté à la France. Pour autant, j’ai toujours dit que j’étais tout à fait disponible. Et je suis bien évidemment disponible pour servir la France. »

Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, un des nombreux descendants de Louis XIV, a poursuivi ainsi les propos du Duc d’Anjou:
« Je ne pense pas que la monarchie soit une idée d’un autre temps, mais au contraire une idée moderne. Il suffit d’écouter tous les hommes politiques appeler au rassemblement et à l’union. Il suffit de regarder vers la Belgique, l’Angleterre et toutes les autres monarchies européennes pour se rendre rapidement compte combien un monarque représente justement ce rassemblement et cette union.
Seul le bon sens et le bien commun m’importent. Ces deux valeurs manquent cruellement aujourd’hui. Et je pense qu’une monarchie pourrait les replacer au centre de la vie publique. »