Fête Nationale du 15 août

15 AOUT
FETE NATIONALE
DU ROYAUME DE FRANCE

Le voeu de Louis XIII par Ingre.

Le 10 février 1638, le Roi Louis XIII consacre la France à la Sainte Vierge (=> Voeu de Louis XIII).

 

Le 15 août, nous fêtons l’Assomption, une fête chrétienne dédiée à la Vierge Marie, cette fête catholique commémore la montée de la Vierge Marie dans les cieux, juste après sa mort, et qui célèbre à la fois, la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.

En 431, le concile d’Éphèse proclame Marie mère de Dieu.
Au VIe siècle, l’empereur de Byzance Maurice étend à toute l’Église byzantine la fête mariale du 15 août, déjà célébrée un peu partout en Orient. C’est la Dormition de la Mère de Dieu.
Ce n’est qu’en 813 que cette fête est prescrite comme une fête d’obligation pour l’empire de Charlemagne sous l’influence du pape Théodore lors du concile de Mayence.

En France, le roi Louis XIII,  désespérant d’avoir  un héritier après 22 ans de mariage, avec son épouse Anne d’Autriche, s’engage en Novembre 1637 à consacrer son royaume à Notre Dame si elle lui accordait la grâce d’avoir un fils.

Et le miracle eut lieu, le Roi tint sa promesse, il signe et publie  le texte solennel d’un édit de consécration le 10 février 1638,  (vœu de Louis XIII) => Le vœu de Louis XIII  ) en remerciement de la grossesse d’Anne d’Autriche qui met au monde le futur Louis XIV  le 5 septembre 1638.  Ce vœu demande à chaque paroisse d’organiser une procession tous les quinze août en l’honneur de la Vierge Marie, le Roi promettant de réaliser un maître-autel et une sculpture à Notre Dame de Paris.  

Dès lors, Louis XIII décide que le 15 août sera une fête mariale, et nationale, célébrant la Vierge Marie.

.
Entre 1854 et 1950, le dogme de l’Immaculée Conception (le fait que Marie a été conçue exempte de tout pêché originel) fait débat au sein de l’Église.

En 1950, le pape Pie XII tranche et donne une définition précise de l’Assomption qui devient alors un dogme institutionnalisé.

Le concile de Vatican II en 1964 achève de fixer et valoriser le culte marial. Marie détient alors le double statut de mère et de fille de l’Eglise.

Le 15 août était en France le jour de la fête nationale jusqu’à la Révolution qui la supprima, avant d’être rétablie sous Napoléon et la Restauration, puis à nouveau supprimée en 1830.  C’est en 1880 que la date du 14 juillet a été décrétée fête nationale, et que le 15 août a été proclamé jour férié.

http://boitedependore.com/religion/assomption.htm

 

Les personnalités les plus influentes de tous les temps

Les étudiants du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont combiné un nombre impressionnant de données pour déterminer la personnalité la plus influente de tous les temps.

Nous retiendrons :

3 ème – Jésus Christ

JC

17 ème – Charlemagne

Charlemagne

53 ème – Jeanne d’Arc

JDA

90 ème – Louis XIV

LXIV

L’ordre est certes discutable, mais la France constitue le 3ème pays le plus influent au monde, tous temps compris.

Place Louis le Grand (Bellecour)

La place Louis-le-Grand ou place Bellecour est la plus grande place de Lyon (300 mètres de long par 190 à 220 mètres de large, soit 62 000 m2). C’est également la plus grande place piétonne d’Europe. Il s’agit à sa création d’une place royale comme il en existe dans d’autres villes du royaume. L’architecture de la place royale doit servir de cadre à la statue équestre du monarque érigée en son centre.

En son centre trône la statue équestre de Louis XIV.

La place Bellecour constitue le point kilométrique zéro de Lyon : toutes les distances sont comptées à partir de ce point. La place se situe au centre du second arrondissement entre Rhône et Saône. Elle marque l’hypercentre de Lyon et de la métropole. Depuis la place, le point de vue sur la colline de Fourvière et sa Basilique constitue la carte postale classique de Lyon.

Bellecour2

La place Bellecour avec à droite le Rhône et à gauche la Saône.

Bellecour4

La statue équestre de Louis XIV avec la Basilique de Fourvière située sur la colline éponyme.

Histoire

Dans l’antiquité les Romains installent sur le lieu des entrepôts destinés au transit des marchandises ; Le site est alors une grande île au milieu du Rhône et de la Saône, nommée Canabae. De belles demeures seront construites comme en attestent des mosaïques retrouvées à Ainay et aux Célestins. Lire la suite…

Les fondations de Saint Louis

Samedi 25 avril 2015 à 14h15 dans les salons de l’Escale Lyonnaise 100 rue de Créqui Lyon 6ème

Conférence de Madame Odile Bordaz

Les fondations de Saint Louis

Mme-Bordaz-Fondations-Saint-Louis

En ce jour anniversaire de la naissance de Saint Louis (né le 25 avril 1214 à Poissy), mais également jour anniversaire de la naissance de Louis XX (né le 25 avril 1974), Madame Bordaz nous a retracé pendant plus de deux heures, avec passion, les actions fondatrices du Roi Louis IX, futur Saint Louis.

Le Roi se fit réformateur et bâtisseur avec la construction de l’abbaye cistercienne de Royaumont, de l’abbaye de Maubuisson, de la Sainte Chapelle de Paris, du chœur en gothique rayonnant de Saint-Denis, et de l’agrandissement du château vieux de Vincennes. Louis IX fit réaménager la nécropole des Rois de France à St Denis, avec 14 gisants commandés par le Roi, qui devint au fil du temps le lieu des sépultures royales. Le Roi acheta à l’empereur de Constantinople 27 reliques de la Passion du Christ, dont la fameuse couronne d’épines, pour laquelle une sublime châsse d’orfèvres fut construite afin d’être placée dans la Sainte Chapelle, construite elle même en forme de châsse pour abriter le plus beau trésor de la Chrétienté. Durant tout son règne le Roi se montra extrêmement généreux envers les plus nécessiteux de son royaume. Son action était guidée par l’engagement chrétien que Dieu lui avait donné en le faisant Roi. A son retour de la 7ème croisade le Roi se fit encore plus humble en ne revêtant plus de parures royales et en redoublant les bienfaits comme la construction de l’hospice des quinze vingts pour les aveugles. Sa réputation de saint homme lui fut acquise lors de ses 2 croisades et par sa soif de justice sociale et d’aide aux plus démunis de son royaume ce qui lui valut sa canonisation en 1297 sous le nom de « Saint Louis de France ». A sa mort les restes du Saint Roi prirent la route depuis Tunis via la Sicile, le Lyonnais et Paris où ses ossements furent déposés dans une chapelle d’orfèvres placée dans l’abbaye de Saint Denis. Les anglais détruiront cette chapelle lors des guerres de religions…

Nous remercions vivement Madame Bordaz pour cette magnifique conférence et nous ne manquerons pas de suivre prochainement ses futures publications sur l’histoire des deux régiments de Mousquetaires.