25 avril 2013

LouisXX-25042013

Le Conseil d’Administration et tous les membres de la PSB en Lyonnais Forez Beaujolais souhaitent un excellent anniversaire à notre très cher Roi Louis le XXème. Que Dieu prête une longue vie à notre Légitime Souverain.


Jean-Baptiste Lully – Grand Dieu sauve le Roi

Henri IV : le duc d’Anjou sent le poids de l’histoire

LE DUC D'ANJOU, PORTRAITS

INTERVIEW – Chef de la Maison légitimiste de Bourbon, Mgr le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, est actuellement dépositaire de la tête d’Henri IV qui lui à été remise par ses propriétaires et qu’il conserve dans un coffre-fort d’une banque parisienne.

LE FIGARO.- Après l’enquête filmée des journalistes Pierre Belet  et Stéphane Gabet qui a permis de retrouver la tête d’Henri IV, voici le livre du médecin légiste Charlier. Qu’en pensez-vous ?

MGR LE PRINCE LOUIS DE BOURBON, DUC D’ANJOU.

Je suis très impressionné par la qualité, la rigueur et la clarté des études historiques et scientifiques menées par ces équipes.

De même, je me réjouis du complément d’information tout à fait extraordinaire qui a été apporté avec le sang du roi Louis XVI. Cela prouve que le Dr Charlier est capable de se remettre en cause pour affiner son travail. De surcroît, son livre passionnant se lit comme un polar car cette histoire est extraordinaire.

Quelle a été votre réaction lors de l’authentification par le Dr Charlier?

C’est à la fois très émouvant et une grande responsabilité. Il n’est pas l’usage que l’on remette dans les mains de l’arrière-petit-fils la tête de son aïeul. Humainement, c’est impressionnant. J’ai senti le poids de l’Histoire. C’est de ma responsabilité de chef de la Maison de Bourbon et aîné de ses descendants de prendre en charge cette tête pour la remettre à la basilique Saint-Denis, nécropole royale qu’elle n’aurait jamais dû quitter.

Pourquoi la tête a-t-elle été remise aux Bourbons et non aux Orléans qui revendiquent, eux aussi, le trône de France?

Le dernier propriétaire de la tête a souhaité que si elle s’avérait bien être celle d’Henri IV, elle revienne au chef de la Maison de Bourbon. Dans le cas contraire, elle devait être donnée à un musée. L’équipe des découvreurs m’a prévenu de cette option et j’ai bien évidemment accepté d’être dépositaire de cette tête.

La tête va-t-elle retrouver rapidement la nécropole des rois  de France à Saint-Denis comme vous le souhaitez?

Il est important de bien faire les choses. Puisque la tête a été retrouvée et authentifiée, il faut maintenant bien organiser son retour. Ce geste permettrait de clore la question douloureuse des pillages infligés, pendant la Terreur, aux restes humains royaux à Saint-Denis. J’ai sollicité l’Élysée, d’abord sous la présidence de Nicolas Sarkozy, puis sous celle de François Hollande, tout simplement parce qu’Henri IV est un chef d’État français. Je propose au président de la République de réinstaller ensemble, lors d’une cérémonie, la tête d’Henri IV. Le contact est constructif et j’ai rencontré nombre de personnes passionnées par l’Histoire de France. Tous ont souligné qu’Henri IV est l’initiateur de l’Édit de Nantes, un acte politique majeur. Je suis confiant dans la bonne volonté des uns et des autres. L’État a conscience que notre patrimoine commun doit être transmis aux générations futures.

Source : Le Figaro

Communiqué de Monseigneur le Duc d’Anjou

LysFrance

Madame, Mademoiselle, Monsieur, mes chers compatriotes,

Le monde politique s’est saisi d’un sujet remettant en cause l’institution universelle et intemporelle qu’est la Famille, ce qui constitue une menace aux fondements mêmes de notre société. L’humanité toute entière et, en particulier, notre histoire commune, celle de la France, s’est bâtie sur le seul socle familial. Mille ans de notre histoire reposent sur une famille dont je suis l’héritier, le fils aîné, et que j’ai l’immense charge de représenter auprès de vous. Lire la suite…

Interview de Louis XX sur la basilique de Saint Denis

«Je voudrais qu'à Saint-Denis, chaque reste identifiable puisse être replacé dans son tombeau», explique le duc d'Anjou.
«Je voudrais qu’à Saint-Denis, chaque reste identifiable puisse être replacé dans son tombeau», explique le duc d’Anjou. Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro

INTERVIEW – Pour monseigneur le duc d’Anjou, le prince Louis de Bourbon, prétendant au trône de France, la basilique de Saint-Denis est aussi un «lieu pédagogique».

Pour Monseigneur le duc d’Anjou, le prince Louis de Bourbon, prétendant au trône de France, Lire la suite…